Ce site est propre !

free mobile

En ce mois de décembre ou les français s’apprêtent à poser leurs cadeaux sous le sapin, Xavier NIEL dégaine l’artillerie lourde !

Une amélioration quelques peu publicitaire du forfait à 2€ (0€ pour les abonnées) dans lequel 50 mo d’internet, 4G & MMS illimité apparaissent…..

à noter que en 4G les 50 MO seront dépassés en seulement 2 secondes si vous lancez un téléchargement.

http://mobile.free.fr/

Je vous invite à regarder cette vidéo réalisée sans trucage !

Grace à free, vous pouvez bénéficier d’un forfait 4G / 20GB de Data avec un débit bien supérieure à celui de votre ADSL domestique le tout pour un coût inférieur  ! Ne soyez pas trop exigeant ! 🙂

Merci Free !

http://mobile.free.fr/

 

La 4G Free en détail

Free propose à ses abonnés au forfait mobile Free (19,99€ ou 15,99€/mois pour les abonnés Freebox) disposant d’un téléphone mobile 4G de bénéficier à prix inchangé du service 4G dans leur forfait avec un volume de données (fair use) en 3G + 4G porté à 20Go .

La large bande de fréquences dont dispose Free en 4G lui permet en outre d’offrir à ses abonnés le débit théorique maximum le plus élevé : jusqu’à 150 Mbit/s*.

Ce service 4G est disponible sous couverture réseau mobile 4G de Free aux conditions suivantes :

  • disposer d’un téléphone mobile compatible 4G
  • avoir activé le service 4G dans l’espace abonné

Ce volume de 20Go de données est dès lors valable sous couverture réseau mobile 4G de Free mais également sous couverture 3G en France métropolitaine.

La 4G de Free est accessible dans plus de 1000 communes comme Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims mais également dans des villes comme Angers, Brest, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Le Havre, Metz… .

Une carte indiquant la disponibilité du service 4G est disponible ici

Attention, une fois l’activation du service réalisé, en cas d’utilisation de la ligne avec un mobile non compatible 4G, le service 4G est désactivé et le volume de données pris en compte pour la réduction du débit est ramené à 3Go. A noter que ce volume de données (3Go) est réduit du volume de données consommé dans la cadre du service 4G (20Go). Pour revenir à un volume de 20Go, l’abonné mobile devra donc disposer d’un mobile compatible 4G ET activer à nouveau le service 4G dans son espace abonné. * Débit maximum théorique en réception avec un équipement compatible : jusqu’à 150 Mbit/s dans les zones couvertes en 4G (selon arrêté du 15 janvier 2010). Le débit effectif varie notamment en fonction du nombre d’utilisateurs simultanés connectés au réseau, du lieu d’utilisation et de l’équipement utilisé. Le service peut être affecté du fait d’obstacles (immeubles hauts, reliefs…). Couverture en extérieur de la population.

Free propose ce jour sur Vente Privée une offre sans précédent !

Forfait Free 39,99€/mois, Appels/SMS/MMS illimités, Internet 6Go, engagement 24 mois avec mobile soit 35,99 € pour les abonnées free.

en estimant que le forfait coûte environ 20€, que vous êtes abonnés freebox (avec réduction de 4€) le mobile vous reviens donc 24 x 15,99 soit 383,76 € !!!!!!!!!!!!!!! Ce qui vaux le coup vu les prix de base des téléphones proposés par Free.

 

 

http://fr.vente-privee.com

Free Mobile : le forfait 2€ passe à 2h + SMS illimités !

source freenews.fr

Après être resté discret ces derniers mois face aux innovations de ses concurrents, Free Mobile frappe à nouveau un grand coup en améliorant son forfait 2 €.

Celui-ci propose désormais :

 2h de communications
 dont appels internationaux (fixes de 40 destinations et mobiles USA+Canada)
 SMS illimités
 Accès au réseau FreeWiFi Secure inclus et illimité

Le tout pour un tarif inchangé de 2 € par mois (ou 0 € par mois si vous êtes déjà client Freebox), et un tarif hors forfait de 0,05 €/minute ; toujours sans engagement.

D’autres changements sont à souligner :

 l’option Data 3G & MMS passe de 1,99 à 0,99 €/mois. Elle intègre désormais les MMS illimités en France métropolitaine, et toujours 20 Mo de données 3G/3G+ (au-delà : 0,05 €/Mo).
 l’option BlackBerry (1 €/mois) est maintenant disponible pour le forfait 2 €.

Le nouveau forfait 2 € est disponible dès maintenant sur mobile.free.fr pour les nouveaux arrivants. Les abonnés actuels disposant déjà d’un forfait 2 € bénéficieront automatiquement du nouveau forfait dès leur prochain mois de facturation.

Nouveau : Free lance la messagerie vocale visuelle pour Android !

Par universfreebox.com

Il n’y a pas de raison que seuls les possesseurs d’iPhone disposent de la messagerie vocale visuelle. Afin que beaucoup d’autres abonnés en profitent également, Free vient de mettre en place le même le même système pour les Smartphones sous Android.

« Accédez en toute simplicité à vos messages vocaux ! La messagerie vocale visuelle Free vous permet d’accéder à vos messages vocaux dans l’ordre souhaité, d’archiver et de transférer vos messages en toute simplicité. » explique Free
Pour en bénéficier, il suffit de télécharger l’application sur Google Play (pour Android 4.0 et +) et d’activer l’option idoine sur l’interface abonné Free Mobile (le site de Free Mobile a été mis à jour en conséquence).
 
 
  
 

Attention : Il est impératif d’installer d’abord l’application puis d’activer l’option gratuite sur l’espace abonné Free Mobile ’dans la rubrique « mes options »). Si l’option est activée sans avoir l’application installée, vous n’aurez plus de notification de nouveau message.

Pour rappel, les mobiles suivants peuvent êtres mis à jour vers Android 4 :

  • Galaxy S2
  • Galaxy Note
  • Tous les Sony de 2011
  • Tous les Sony de 2012 (pour xPeria U vendus par Free, il y aura une MAJ dans les semaines qui viennent)
  • Nexus S
  • Motorola Razr / Razr HD

Les mobiles qui sont d’origine sous Android 4.0 ou + :

  • Galaxy S3
  • Galaxy Note 2
  • HTC One (toute la gamme)
  • Galaxy Nexus
  • LG L5/L7

Télécharger l’application Messagerie Vocale Visuelle Free Mobile

Par universfreebox.com

 

Free Mobile aurait refusé de payer Orange pour résoudre les problèmes de débit

Nous vous rapportons depuis septembre, les problèmes de data rencontrés par de nombreux abonnés Free Mobile, principalement localisés en Ile de France. Rue89 s’est saisi du dossier et un journaliste a obtenu quelques confidences d’un membre de la direction d’Orange (sous couvert d’anonymat).
Comme le rapportent de nombreux témoignages, c’est en effet sur les antennes de l’opérateur historique que les problèmes de débits sont rencontrés. Mais alors que Free avait accepté de payer Orange pour augmenter les capacités entre les deux réseaux en avril dernier pour régler les problèmes de voix entre 18h et 20h, il aurait cette fois-ci refusé de le faire.
Selon Rue89 « Free aurait donc considéré que le mieux était de ne rien faire, en pratiquant un mutisme total sur la situation d’engorgement data, en bridant les débits par différentes méthodes et en pariant que les départs vers la concurrence seraient malgré tout limités. »
Si ces informations étaient avérées, l’image de Free s’en retrouverait certainement écornée, puisque si beaucoup peuvent pardonner des difficultés temporaires, ils supporteraient certainement moins bien de savoir que Free refuse d’améliorer les choses. Et dans tous les cas, le temps n’arrangera pas les choses et si le nombre d’abonnés Free Mobile augmente, les problèmes risquent d’aller en empirant A moins que Free espère pouvoir résoudre le problème lorsque qu’il pourra utiliser les fréquences 900 Mhz dans les grandes agglomérations en janvier. D’ici là, beaucoup d’abonnés risquent de changer d’opérateur…
Précisons cependant que Xavier Niel avait annoncé récemment sur RTL que Free était en train de résoudre le problème. « Aujourd’hui on a encore des problèmes de saturation à certains endroits sur le réseau, principalement sur la data. Mais c’est des choses que l’on essaye de régler et de fluidifier rapidement » avait indiqué le fondateur de Free.
Source : Rue89

Par frandroid.com

 

Entre Google et Free, ça passe toujours aussi mal

Mardi 23 octobre 2012 à 13:59 par Edouard Marquez dans Opérateurs

Après les problèmes de coupures, Free Mobile et Free multiplie les mauvais points. Quasiment impossible de regarder les vidéos YouTube, mais aussi d’accéder à tout l’univers de Google (Play Store, GMail…). Une situation qui insupporte de plus en plus les Freenautes.

Ce n’est pas nouveau, regarder des vidéos sur YouTube n’est quasiment pas possible chez Free. Nombre d’entre vous ont par exemple raté le saut du célèbre Félix Baumgartner, à cause de la mésentente entre le français et Google. Alors que la situation gênait principalement les internautes, elle s’est peu à peu propagée pour infecter les clients de Free Mobile.

Devant une grogne grandissante, à la fin septembre l’association de consommateurs UFC Que Choisir a décidé d’écrire à l’ARCEP et la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes pour « signaler des problèmes de connexion à certains services Internet à partir du réseau Free ». Pour l’instant, cette action n’a pas encore eu d’effet, car les débits n’ont pas bougé.

Afin de mesurer l’étendu de la gêne, l’entreprise IP-Label a mesuré le nombre d’images par seconde sur YouTube selon les heures de la journée et avec différents opérateurs. Chez Free, on remarque que dès 18 heures le nombre d’images par seconde s’effondre, la faute  à une saturation du réseau. Pour Orange (ici en jaune), quelques baisses sont à noter à partir de 19h, mais sont bien moins handicapantes. Les deux autres opérateurs (Bouygues Telecom et SFR) sont quant à eux stables.

Le problème vient de l’interconnexion, comme le reconnaît Xavier Niel :  « Les tuyaux entre Google et nous sont pleins à certaines heures, et chacun se repousse la responsabilité de rajouter des tuyaux. ». Sauf que cette déclaration date du lancement de Free Mobile, c’est-à-dire début janvier. Depuis quasiment aucun changement, il est très difficile de regarder les vidéos et le Play Store (tout comme l’Apple Store) est soumis à des variations de débit inexpliqués.

A priori, la bataille entre Free et Google n’est pas terminée et en attendant la victime, c’est bien le client. On espère réellement que la situation évolue rapidement, à moins que « l’éligibilité à regarder des vidéos YouTubes » (ou  encore »le téléchargement sur le Google Play ») devienne un critère lors du changement d’opérateur.

Source : Macg

Par freenews.fr

Free Mobile : le téléchargement de fichiers multimédia difficile de 10h à minuit

La semaine dernière, nous vous informions du bridage du téléchargement de fichiers multimédia depuis un accès Free Mobile. Suite à la publication de cet article, de nombreux Freenautes se sont penchés sur le problème et nous ont permis d’en apprendre un peu plus…

Tout d’abord, selon vos témoignages, il semble clair que ce bridage concerne principalement les connexions effectuées depuis un accès sur une antenne Orange en itinérance. Le problème est beaucoup moins accentué, pour ne pas dire inexistant, depuis les antennes du réseau Free Mobile.

Autre information qui a son importance : la vitesse à laquelle le téléchargement de fichiers multimédia est limitée dépend beaucoup de l’heure à laquelle la tentative est effectuée. Il ne s’agit pas d’une limite brute fixée à une vitesse précise (10 Ko/s ou autre…). Des mesures effectuées chaque heure, de façon régulière, par un utilisateur (bartounet), le montrent assez clairement :

On voit que la vitesse de téléchargement d’un fichier standard (.pdf) ne varie qu’assez peu durant la journée, tandis que pour le fichier multimédia (.ogv), le débit chute dès 10h00 du matin pour revenir à un niveau « normal » peu après minuit.

En d’autres termes, le bridage interviendrait surtout aux heures de pointe. Une telle mesure relèverait de la QoS(Quality of Service, cf. Wikipédia), pour permettre aux utilisateurs de continuer à afficher de simples pages web et des fichiers standards à une vitesse raisonnable à toute heure de la journée, en itinérance sur le réseau d’Orange.

Un mal pour un bien, en somme ; malgré tout on déplorera l’absence d’information à ce sujet et le fait que la limitation de débit soit si drastique sur les fichiers multimédia, rendant tout accès à des services de type YouTube, Spotify etc. impossible sauf en pleine nuit…

Et vous, pensez-vous qu’une telle mesure soit raisonnable et adaptée à la situation actuelle de Free ?